DrillScan Europe, basée à Pau, recherche un stagiaire pour le développement d’une application logicielle d’interprétation de mesure 3D d’usure de tubulaires d’architecture puits lors des opérations de forage géotechnique (géothermie – stockage gaz – exploration production).

Candidatures :
Lettre de motivation et CV en Anglais.

Contact :
julie.marias@drillscan.com
05.59.98.75.90

Durée : 6 mois
Lieu : Pau
Profil recherché :

  • Elève fin de cycle ingénieur
  • École d’ingénieur de mathématiques appliquées, d’informatique (codage de problématiques scientifiques), bac +5, cursus classes préparatoires
  • Cursus universitaire, mathématiques et codage de problématiques math-physiques.

Objectif du stage :
Développement d’une application logicielle d’interprétation de mesure 3D d’usure de tubulaires d’architecture puits lors des opérations de forage géotechnique (géothermie – stockage gaz – exploration production).

I. Contexte

Pendant les opérations de forage et la construction d’un puits, des tubes d’acier (appelés “Casings” ou cuvelages) sont installés dans le puits dans le but de le consolider.
La construction d’un puits consiste en l’alternance de périodes de forage et d’installation de casing. Le puits a donc en quelque sorte une architecture télescopique.
La garniture de forage utilisée pour forer chaque section du puits va user le casing précédent. En effet, la garniture de forage est en rotation et frotte contre la paroi interne du casing précédent, ce qui réduit son épaisseur et sa résistance aux chargements triaxiaux tension, éclatement et écrasement.

Cette usure (“Wear” en Anglais) peut être modélisée et prédite en 3D par le logiciel WellScan, développé par DrillScan:

Figure 1: Vue 3D – WellScan wear prediction

Afin de comparer ces prédictions avec la réalité, la compagnie pétrolière peut descendre un Multi Finger Caliper Log (MFCL) dans le puits pour mesurer le profil intérieur d’un casing en 3D, après les opérations de forage:

Figure 2: Multi Finger Calliper Tool
Figure 3: Profil intérieur d’un casing, mesuré avec un MFCL

II – MFCL interprétation

Plusieurs difficultés se présentent lors de l’interprétation d’un MFCL:

  • Les données issues d’un MFCL sont très volumineuses (fichier .las de plusieurs GB)
    Ex: 60 doigts qui mesurent les rayons intérieurs du casing, tous les millimètres le long d’un casing de 5km de long.
  • Pour chaque section, il est difficile de différencier ce qui est dû à l’usure, de ce qui ne l’est pas. En effet, chaque section de casing n’est pas parfaitement circulaire à l’origine (défauts de fabrication), et des déformations additionnelles peuvent survenir après l’installation (ovalisation, excentricité…)

DrillScan a développé une méthode d’interprétation avancée, pour déterminer le niveau d’usure à chaque section mesurée par un MFCL :

Figure 4: Section de casing mesuré avec un MFCL et ellipse initiale

L’objectif de cette méthode est de calibrer l’ellipse la plus probable de chaque section, afin de dériver la profondeur d’usure la plus probable à chaque section.
Le détail de la méthodologie est détaillé dans la publication ‘’Society of Petroleum Engineers’’ :
SPE-183386-MS: Systematic Field Validation of New Casing Wear Quantification Process

Figure 5: Identification de l’usure sur un MFCL

III – Objectifs du stage

Cette méthode d’interprétation de MFCL fonctionne déjà via Excel. La science est en partie développée (méthode des moindres carrés développée), un complément sciences est requis (méthode série de Fourier à développer).

L’objectif du stage est de générer une application logicielle plus robuste (le programme), plus adaptée, et plus simple à utiliser que l’actuel développement sur Excel. Le candidat devra par ailleurs concevoir une stratégie de codage permettant d’optimiser les temps de calcul.

En effet, l’application actuelle sous Excel n’est pas adaptée à la quantité de données à traiter (2.5 millions de lignes par 150 colonnes) et nécessite donc beaucoup de travail manuel pour l’ingénieur utilisateur.

Le langage de développement et les outils à connaitre sont :

  • Scilab
  • Python / Perl
  • Gnuplot
  • Scripting avec powershell
  • Utilisation de langage de script pour le traitement de gros volumes de données (sh, gnu toolbox, perl, python…)

Le développement se fera sous environnement Windows pour permettre aux ingénieurs futurs utilisateurs du nouvel l’outil, une prise en main rapide et efficace.

Fonctionnalités requises du programme :

  1. Importer les données issues du MFCL : généralement fichier .las
  2. Appliquer des traitements mathématiques à chaque section
  3. Présenter/afficher l’information calculée (carte en couleur des déformations, usure calculée, localisation de l’usure le long du MFCL).
  4. L’utilisateur doit pouvoir afficher des informations supplémentaires sur certaines sections du MFCL
  5. Génération automatique de courbes (usure, moyenne d’usure, excentricité, ovalisation, paramètres de la trajectoire.


Conditions de rémunération
Convention de stage
Rémunération brute : 800 €/mois
Remboursement à hauteur de 50 % :

  • Des tickets restaurant 9 € valeur unitaire par jour de présence.
  • Du titre de transports en commun pour se rendre du domicile au lieu de travail (sur justificatif).

Lieux de résidence : Pau et sa région